Logo économie circulaire

L'économie circulaire

Favoriser la transition économique des entreprises, du linéaire vers le circulaire

Mots-clés :

présentation

Face à la raréfaction des ressources naturelles, la logique actuelle d'économie de marché, fondée sur un modèle linéaire de consommation «extraire-fabriquer-consommer-jeter», atteint ses limites. L'enjeu est aujourd'hui de changer de paradigme en passant à un modèle économique respectant l'environnement et répondant à l'enjeu de la raréfaction des ressources.
 

Le Ministère de l'écologie a adopté la définition suivante de l'économie circulaire : c'est un «système de production, d'échange et de consommation conçu et organisé pour minimiser les prélèvements nets de ressources (énergies fossiles, matières premières, eau, foncier, milieux) et les émissions polluantes, sources d'impacts environnementaux et sanitaires négatifs, tant locaux que globaux».
 

L'économie circulaire se traduit notamment par l'éco-conception et l'éco-innovation ; les nouveaux modèles économiques (comme le réemploi au titre de l'économie de la fonctionnalité, l'économie sociale et solidaire…), l'écologie industrielle et territoriale («les déchets des uns deviennent les matières premières ou sources d'énergie des autres») ; la réutilisation et le recyclage des déchets ; la valorisation de la biomasse et ; l'économie de proximité et les circuits courts.
 

L'économie circulaire doit donc permettre de diminuer le prélèvement des ressources, de réduire la production de déchets et de restreindre la consommation d'énergie. Mais elle vise aussi à sécuriser l'approvisionnement de l'économie française en matières premières, transformer et réindustrialiser des territoires, créer des emplois et augmenter la compétitivité des entreprises françaises.
 

 

Consulter notre guide sur l'économie circulaire